Synode des jeunes : lettre des pères synodaux aux jeunes

 

 

 

 

“C’est vers vous, jeunes du monde, que nous, pères synodaux, voulons nous tourner, pour vous adresser des paroles d’espérance, de confiance et de consolation. Ces jours-ci, nous nous sommes réunis pour écouter Jésus, “le Christ éternellement jeune”, dont la voix révèle vos propres voix, vos cris d’exultation, vos plaintes… vos silences aussi !
Nous connaissons vos quêtes spirituelles, vos joies, vos espérances, vos douleurs, vos angoisses, vos inquiétudes. Nous désirons aussi vous adresser une parole : nous voulons contribuer au développement de votre joie, pour que vos attentes se transforment en idéaux. Nous sommes sûrs que vous êtes prêts à vous impliquer, avec votre joie de vivre, pour que vos rêves se réalisent concrètement dans votre vie quotidienne, et dans notre histoire humaine.

Que nos faiblesses ne vous découragent pas, que les fragilités et les péchés ne fassent pas obstacle à votre foi. L’Église est votre mère, elle ne vous abandonne pas, elle est prête à vous accompagner sur de nouveaux chemins, dans les hauteurs, là où le vent de l’Esprit souffle plus fort, chassant les noirs nuages de l’indifférence, de la superficialité et du découragement.

Lorsque le monde, que Dieu aime au point de lui avoir donné son Fils Jésus, est replié sur les biens matériels, sur le succès immédiat, sur le plaisir, lorsqu’il broie les plus faibles, aidez-le à se réveiller et à tourner son regard vers l’amour, la beauté, la vérité, la justice.

Pendant un mois nous avons cheminé ensemble, avec quelques-uns d’entre vous et beaucoup d’autres qui se sont unis à nous par la prière et l’affection. Nous désirons maintenant poursuivre ce chemin dans toutes les parties du monde, là où le Seigneur nous invite à être disciples missionnaires.

L’Église et le monde ont un besoin urgent de votre enthousiasme. Faites-vous compagnons de route des plus fragiles et des plus pauvres, de tous les blessés de la vie.

Vous êtes le présent, illuminez maintenant notre avenir. »

 

© Librairie éditrice du Vatican

 

 

 

DU 3 AU 28 OCTBRE A  LIEU
LE SYNODE POUR LES JEUNES, LA FOI ET LE DISCERNEMENT VOCATIONNEL
 

Prière du pape François en vue du Synode des évêques 2018

Le Pape François nous invite à prier pour le Synode 2018, en particulier pour les jeunes ! Le Saint-Père a rédigé une prière traduite dans plusieurs langues, dont le français. Cette prière officielle du Synode 2018 est disponible sous forme d’image-prière.

 

 

Seigneur Jésus,

ton Eglise qui chemine vers le synode

Tourne son regard vers tous les jeunes du monde.

Nous te prions pour qu’avec courage

ils prennent en main leur vie,

qu’ils aspirent aux choses les plus belles et les plus profondes

et qu’ils conservent toujours un cœur libre.

Aide-les à répondre,

accompagnés par des guides sages et généreux,

à l’appel que tu adresses à chacun d’entre eux,

pour qu’ils réalisent leur projet de vie

et parviennent au bonheur.

Tiens leur cœur ouvert aux grands rêves

et rends-les attentifs au bien des frères.

Comme le Disciple aimé,

qu’ils soient eux aussi au pied de la Croix

pour accueillir ta Mère, la recevant de Toi en don.

Qu’ils soient les témoins de ta Résurrection

Et qu’ils sachent te reconnaître, vivant à leurs côtés,

annonçant avec joie que Tu es le Seigneur.

Amen.

 

 

 

 

 

 

 

 

3 octobre 2018

Message de Mgr Ulrich, Archevêque de Lille

 

A l’occasion de l’ouverture ce mercredi du synode des évêques à Rome sur les jeunes, la foi et le discernement vocationnel.

“En ce jour de l’ouverture à Rome du synode sur les jeunes, la foi et le discernement vocationnel, je prie pour l’assemblée réunie à l’invitation du Pape François : des évêques, des laïcs, des consacrés et des jeunes du monde entier. 
Que l’Eglise se souvienne que les jeunes sont d’abord le présent de l’Eglise et du monde, soyons avec eux pour qu’ils y tiennent toute leur place ;
nous ne nous préoccupons pas seulement des baptisés, catholiques, déjà intégrés à l’Eglise, mais de toute leur génération répandue sur la terre ; 
retrouvons le goût d’appeler : la vie trouve sa vraie richesse quand elle sait qu’elle est réponse à un appel, l’appel des autres, l’appel du Seigneur, l’appel à aimer.”

 

† Laurent ULRICH
Archevêque de Lille