Dialogue Chrétiens Musulmans

Groupe Chrétien/Musulman de Saint-Sauveur, Lille

 

L’ORIGINE de ce groupe… UNE PROPOSITION A L’OCCASION DU CAREME A REUNIT DES CHRETIENS, DES MUSULMANS.

 

Groupe interreligieux LILLE

Ce dialogue entièrement libre entre des croyants, a commencé par un désir de connaissances mutuelles. Ainsi, des thèmes ont été déterminés tout au long du Carême :

  • l’histoire,
  • la naissance
  • le mariage
  • les fetes religieuses
  • etc,

Une auberge espagnole devait clore nos rencontres, mais en quelques semaines, une amitié était née entre nous rendant l’idée de se quitter fort regrettable. Nous avons donc décidé de poursuivre notre expérience par des réunions régulières. C’est la troisième année d’exsitence de notre groupe.

Ce témoignage est  le fruit de notre expérience.

LE DIALOGUE D’ABORD UNE ECOUTE

L’écoute, c’est reconnaître que celui qui est assis à côté de moi, en face de moi est un homme, une femme, que je respecte et qui a quelque chose à me dire de lui, de ce qui le fait vivre. Ce dialogue, où chacun écoute l’autre  et réciproquement, est une rencontre humaine que nous vivons dans le respect mutuel et la confiance.

Il s’agit aussi d’écouter l’autre et d’échanger pour essayer de comprendre ce en quoi il croit et pratique, le sens qu’il donne à sa vie et au monde et sa relation à  Dieu.

LE DIALOGUE : FOI ET PRATIQUE

Un autre aspect de ce dialogue, pour qu’il ait véritablement un sens, est que les participants soient des croyants ouverts désirant découvrir l’autre.

Il ne s’agit pas dans ce type de débat de chercher à convaincre l’autre mais  de lui présenter ce que je crois et pratique, le sens que je donne à ma vie, au monde et à ma relation à Dieu

Le dialogue interreligieux n’est pas une sorte d’exposition coloniale où on viendrait écouter les croyances exotiques de ceux qui sont différents, ni une juxtaposition d’idées et de positions que rien ne relierait, ni le lieu du prosélytisme.

Il s’agit enfin pour le croyant de retrouver dans ce dialogue la trace de ce que Dieu a laissé de sa révélation dans la compréhension du monde pour le partager avec l’autre.

LE DIALOGUE ET LES VALEURS

Le discours tenu ne doit pas être celui que chacun pense que l’autre attend. Il doit être sincère,honnête et véritable.

Article 1er

De plus,il s’agit de chercher dans ce que me dit l’autre des pistes, des images et des symboles qui pourraient me permettre de lui expliquer mieux ce que sont mes propres convictions et mes pratiques.

Et il s’agit de trouver chez l’autre les points de convictions où il est possible de se rejoindre. Il s’agit aussi dans la clarté et le respect d’identifier ce qui nous sépare.

C’est l’ouverture de notre coeur de croyant, à la vie et à l’humanité de l’autre, qui fonde la fraternité et la joie qui nous réunissent.

CONCLUSION

Un élément, essentiel, est de chercher à dialoguer ensemble dans une société multiculturelle où on se côtoie. Il s’agit de favoriser  les gestes qu’il est possible de faire ensemble pour le bien de notre société.

Dans la vie de notre société, ce type de dialogue où l’autre n’attire pas le soupçon mais le respect est une clé pour un « vivre ensemble » convivial dans lequel aucun système particulier ne s’imposera à tous sinon celui du respect de chacun.

Le dialogue, la rencontre et l’action en commun sont des outils pour permettre aux hommes et aux femmes de vivre ensemble dans le respect et la solidarité et construire une société humaine juste, ce qui est en fait un des objectifs de la vie spirituelle, et un aspect de ce que Dieu veut pour notre monde.

 Rencontre à la Maison Paroissiale de St Sauveur

127, rue Charles Debierre à Lille à 18 h 30 (jusque 20 h 30)

Le vendredi  (planning se rapprocher de la Maison paroissiale au 03 20 52 79 02)

 

 

 

 

 

 

CHARTE DU GROUPE MUSULMANS CHRETIENS – LILLE – ST SAUVEUR

Article 1 : Principes 

– Volonté partagée d’une relation inter religieuse et fraternelle
– Tolérance et respect des convictions de chacun,
– Écoute et respect de la parole de l’autre,
– Liberté d’expression,
– Refus des tabous,

Article 2 : Animation
Le groupe est anime par un binôme chrétien musulman qui œuvre en parfaite collaboration.

Article 3 : composition
Le groupe se compose de 10 à 20 membres. Il n’est pas demandes aux membres autre chose que l’adhésion aux principes cités à l’article 1 et de déclarer son appartenance à l’une ou l’autre des religions.

Article 4 : Rôle des animateurs
Il est garant de l’équilibre entre les 2 composantes religieuses, tant dans les préparations que dans les interventions, et de la bonne tenue des réunions.

Les animateurs s’assurent de la préparation des réunions, en respectant les souhaits du groupe :
– ils définissent avec le groupe (entier) une liste de sujets et un calendrier annuel.
– ils prévoient d’une réunion à l’autre qui prépare les sujets retenus en veillant à la concertation entre les préparateurs de chaque composante religieuse.

Article 5 : Organisation
Le groupe se structure compose d’hommes et de femmes de bonne volonté, Pour autant, les animateurs sont des pratiquants confirmés de chaque religion. Ils peuvent faire appel autant que de besoin à des ressources externes (prêtres, imans, savants, etc.).

Articles 6 : Rencontres
Le groupe se réunit régulièrement dans des lieux qui recueillent l’assentiment du groupe. Ils peuvent être fixes ou itinérants selon les besoins, des lors qu’ils permettent à un maximum de participants de s’y rendre.